Single post

TV com Brabant Wallon

Little Green Box, des boîtes de produits locaux et bios !

Des boîtes livrées chez vous ou dans un point relais, contenant des produits locaux et bios, permettant de préparer quatre repas grâce à des recettes incluses, c’est la promesse de Little Green Box ! Une jeune startup lancée par une habitante de Bousval, Szandra Gonzalez. Celle-ci en est encore au stade du lancement, et elle récolte actuellement des fonds via une campagne de crowdfunding.

 

Changement de vie radical

Après une carrière de 10 années comme analyste financière dans des multinationales, Szandra Gonzalez a voulu changer de vie. Sa décision est venue d’une prise de conscience. « D’un côté, il y a eu la naissance de mon fils, il y a deux ans. Je me suis rendue compte de l’importance de ce que l’on mange, de consommer de saison et local. Et puis, il y a eu aussi la crise de la viande de cheval et Monsanto Bayer », détaille-t-elle. Autant d’élément que Szandra Gonzalez a laissé mâturer dans son esprit en suivant, tout d’abord, une formation de traiteur. Avant de se lancer dans son projet Little Green Box, un concept de boîtes de produits bios et locaux. « Ce sont des bons produits locaux, qui viennent de toute la Belgique. Ils sont bios et de saison, surtout. On est un petit pays, qui a beaucoup à offrir. Pour l’instant, il n’y a pas énormément de producteurs bios, mais il y en a de plus en plus tous les ans. Grâce à Bio Wallonie, j’ai eu accès à tous les producteurs bios qui sont principalement en Wallonie », explique-t-elle.

Dans ses premières boîtes, testées par une bonne dizaine de familles, la Bousvalienne glisse donc des mets qui sont parfois produits à quelques kilomètres seulement de son domicile, où elle travaille : « Ici, on a du chou frisé et de la mâche de la Ferme de la Distillerie située à deux kilomètres d’ici, à Bousval ! Ou encore des poireaux qui viennent de la Ferme du Peuplier de Beauvechain ». En concertation avec les producteurs, Szandra choisit les produits les plus frais. Parmi ses fournisseurs, de nombreuses fermes et coopératives ou encore des marques qui montent comme Le Champignon de Bruxelles, Simone a soif et Agribio. Selon la formule choisie, la boîte permettra de réaliser quatre repas pour 2, 4 ou 6 personnes. Des repas faciles à réaliser grâce aux fiches recettes originales glissées dans la boîte. Un même produit sera parfois décliné dans plusieurs recettes, de façon à limiter le gaspillage alimentaire. Dans le même esprit, Little Green Box veut tendre vers le minimum de déchets en proposant des sachets en papier et des sacs Bag to Green pour emballer les aliments fournis. Et pour être encore plus en accord avec sa philosophie de vie, Szandra Gonzalez envisage de proposer des boîtes végétariennes, en fonction de la demande.

 

Un financement participatif pour se lancer

Szandra Gonzalez espère lancer officiellement Little Green Box le 1er juillet. Une campagne de crowdfunding est en cours sur Ulule jusqu’au 21 mars pour récolter les fonds nécessaires au projet. « La première étape, c’est de vendre les premières boîtes et de lever, en même temps, des fonds. Grâce à cette campagne de financement collaboratif, les gens peuvent faire un don et ils reçoivent une contre-partie ». Parmi celles-ci, des boîtes, évidemment, mais aussi des Bag to Green, des cours de cuisine, la participation à une tombola, etc. Les contributeurs verront aussi leur nom inscrit sur un poster qui sera affiché à l’entrée du futur local de Little Green Box.

 

A domicile ou dans un point-relais

Une fois la startup sur les rails, Szandra Gonzalez proposera ses boites chaque semaine. Celles-ci pourront être livrées à domicile ou retirées dans un point-relais en Brabant wallon et à Bruxelles. Dans notre province, plusieurs points de dépôt sont déjà prévus, comme les magasins BioStory de Genval, Jodoigne et Ottignies (qui ouvrira en mars) ou encore l’épicerie zéro déchet Green Peas de Court-Saint-Etienne. D’autres magasins bios et en vrac s’ajouteront à la liste. Avec Little Green Box, Szandra Gonzalez espère, un jour, créer de l’emploi. L’entrepreneuse bousvalienne est, en tous cas, très déterminée et soutenue par son entourage.

Vous pouvez découvrir Little Green Box plus en détail sur son site internet et sur les différents réseaux sociaux.

François Namur – Images : Adrien Broze

ut neque. Donec lectus ipsum sit venenatis,